Christophe BICHON

En grandissant sur une ferme « à l’ancienne », j’ai découvert l’imbrication de la vie familiale et professionnelle avec les cycles de la nature. D’abord fasciné par les fleurs, j’ai très vite investi une partie du jardin familial pour semer, planter, regarder pousser un peu de tout, faire des erreurs, rêver et m’amuser.

De nombreuses promenades dans une vaste zone humide bocagère située derrière notre maison m’ont ouvert à la faune et la flore sauvage. Au fil des années et des découvertes, j’ai commencé à récolter des plantes sauvages pour en faire des tisanes.
Au gré de mes migrations professionnelles, le lien au jardin s’est distendu au bénéfice des voyages un peu partout dans le monde, surtout attiré par les zones naturelles, sauvages et les grands espaces.

Le lien au jardin s’est tissé à nouveau avec la sédentarisation de ma famille. Reprenant mes acquis, les enrichissant de ma sensibilité environnementale, de mes lectures et des échanges associatifs divers (AMAP, associations environnementales), j’ai développé une approche personnelle du jardin potager et du jardin en général.

Convaincu que prendre soin de soi, de la terre, du monde qui nous entoure relève de la même nécessaire dynamique. Animé par un fort sentiment de responsabilité vis à vis de notre planète, je tente d’allier productivité du potager, soin porté au milieu naturel et esthétique du jardin. Dans mon potager, les fleurs prennent une grande place.

Mon rôle comme formateur est de transmettre les informations et pratiques de bases pour rendre rapidement autonome chacun dans la constitution d’un jardin potager pérenne, productif et respectueux de l’environnement. Le potager s’inscrivant dans un jardin plus large, les questionnements que l’on peut avoir autour de la nourriture saine, s’étend vite à tout ce qui entoure le lieu de production. Son aménagement respectueux de  l’environnement entre aussi dans le cadre de mes formations. Enfin, les plantes sauvages et leurs vertus me passionnent toujours autant. Les promenades découvertes que j’organise aussi permettent à chacun d’entrer dans l’univers immense des plantes sauvages thérapeutiques et culinaires.

Mon approche de formation est basée sur le non-jugement. Comme dans le monde végétal, il n’y a pas de hiérarchie dans mes groupes de formation, mais des complémentarités. Je prends chacun où il en est dans son ouverture à ces différents univers. Mon rôle est bien d’encourager chacun à devenir autonome dans des pratiques ouvertes sur le monde naturel, en toute bienveillance.

 

Prochaines formations EFPL :